La Lettre du 22 Octobre

La Lettre de Gildas...

Mercredi 22 octobre 2008

NOMBRE DE SORTIES AU GROS : 196

NOMBRE DE SAILFISH PECHES : 383

NOMBRE DE SAILFISH RELACHES : 244

 

 
« LE MONDE EST DIVISE EN DEUX : LES SANGS CHAUDS ET LES SANGS FROIDS » comme dirait Blondin … dans "le Bon, la Brute et le truand"

 

Les poissons sont des animaux dits à sang froid (poïkilothermes). Contrairement à certains de « mes » pêcheurs dits à sang chaud… (mes marins étant eux …presque… à sang froid). Les espèces SCHORI Alain, GUEDIN Daniel, GERAUD Hervé étant, eux, des êtres à sang chaud.

Pour en revenir à mes poissons, leur température varie avec celle du milieu dans lequel ils évoluent (surtout pour l’espèce SCHORI comparable à l’alligator …classé dans quel catégorie ???). La parenthèse est fermée.

 

                 Des études récentes montrent que certaines espèces prédatrices sont capables de maintenir leur température interne au-dessus de celle de l’eau. Cette aptitude a été démontrée chez les marlins et les voiliers. Le thon et l’espadon s’enfoncent très rapidement dans l’océan, où la température est très froide. Les espadons sont donc capables d’augmenter la température de leur cerveau et de leurs yeux, ce qui permet un mouvement des yeux plus rapides quand ils chassent.

 

Leur capacité à réguler leur température varie de l’espadon aux thons et aux requins taupes capables d’élever leur température de 20 ° par rapport à celle de l’eau. Une sorte d’échangeur thermique permet de récupérer les calories du sang chaud et pauvre en oxygène. Le sang qui arrive aux organes est donc relativement chaud tout en diminuant le coût énergétique. Cette méthode accroît la force contractile des muscles, (on l’a tous vu, bien sur, en sciences naturelles) augmente le rendement de la digestion et du système nerveux central et permet par exemple aux thonidés de chasser en eaux profondes durant la nuit et de capturer facilement sardines et maquereaux engourdis par le froid. 

                  Vous me suivez ?

Pour résumer : cette semaine, départ en trombe des fidèles du groupe de Jean-Louis MARIE : 06 touches lundi 20 octobre à bord du « Black Jack »... 03 sailfish pour deux de relâchés… Pendant ce temps, sur le « Fish Fever » : 01 sailfsih pour deux touches… pas de coup de sang à bord, Anita MARIE étant restée à terre !! En exactement 21 sorties exclusivement espadon voilier- du mercredi 15/10 au mercredi 22/10-, nous avons eu 73 touches de voiliers pour 31 de pêché (15 de relâchés uniquement).

« Une femme qui n’a jamais vu son mari pêcher à la ligne ne sait pas quel homme patient elle a épousé »… Pour preuve, Martial GAYRAL, qui pêche 04 sailfsih… le mercredi 22 octobre… après avoir eu quelques déboires la veille…(seconde vraie bredouille de la saison).

                  
                  Mesdames, vous avez jusqu’à mercredi pour méditer ceci. Messieurs, à vous de me trouver dans quel catégorie d’animal est classé l’alligator ou Alain SCHORI…… sang chaud ? Sang froid ???


Salut, à mercredi prochain.

 

Gildas RICHARDEAU