La Lettre du 15 Octobre

La Lettre de Gildas...

Mercredi 15 octobre 2008

NOMBRE DE SORTIES AU GROS : 178

NOMBRE DE SAILFISH PECHES : 357

NOMBRE DE SAILFISH RELACHES : 232

 

"Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l'écrit et celui qui le lit"

                                         Jacques SALOME

   "Le temps me semble long car depuis le 01er octobre pas de rendez-vous avec le site... Notre écrivain n'a t -il plus d'inspiration ????" m'écrit -t-on ce matin... et moi de penser immédiatement : il y a donc au moins une personne dans le monde qui lit les résumés de pêche !!! Quel plaisir que de recevoir ce type de courrier... Merci Ghislaine.

              Des espadons voiliers... une mer d'huile... et du soleil... Voici le cocktail qui vous attend à l'hôtel Espadon de Saly. Daniel GUEUDIN, Gérard ANTIGNAC, Jean-Claude AUGLANS - habitués et fins connaisseurs des cocktails, pêchent trois sailfish le samedi 11 octobre 2008 dont deux de plus de 37 Kg... ainsi que deux dorades coryphènes. (06 touches)

Lundi 13 octobre 2008 : trois bateaux en mer. Michel MARTIN accompagné d'Isabelle VERRANDO et de Vincent LATIL pêchent deux espadons voilier et deux dorades coryphènes. On ne change pas une équipe qui gagne, le lendemain Daniel, Jean-Claude et Gérard relâche 1 sailfish dans les 15 nautiques de Saly.

Mardi 14 octobre , jour de la pleine lune, 02 sailfish de pêché (trois touches) par Elisabeth et Philippe LEVEQUE (01 de relâché) dans les 10 nautiques du ponton.

"La lune est pleine et on ne sait pas qui la mise dans cet état là"

                                        Alphonse ALLAIS

Mercredi 15 octobre 2008 : là, le "cocktail Gueudin" devient explosif : 06 touches de sailfish / 03 de pêchés / 02 de relâchés et 03 dorades coryphènes dont une de 12 Kg. Michel MARTIN, à bord du "Black Jack" relâche 01 sailfsih sur deux (04 touches)... la coryphène, elle, sera relâchée en cuisine.

              Et pour conclure, sachant qu'il y a au-moins une personne qui lira ce courrier, je me permets de glisser cette citation d'Albert EINSTEIN "La vie, c'est comme une bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre" qu'elle appréciera je pense.

A la semaine prochaine.

Gildas RICHARDEAU